TKU logo About TKU title ::: plan du site|Tamkang en chiffres|page d'accueil
slogan
TKU photo1 TKU photo 2

:::content

Nos résultats en matière de recherche ne servent pas seulement au bien de notre réputation académique mais encore permettent aux étudiants d’en recueillir également les fruits. C’est pourquoi nous en promouvons l’activité, non seulement dans les domaines théoriques mais aussi en collaboration avec les industries.

Wind Engineering Research Center(WERC-TKU)

Le centre de recherche en ingénierie éolienne

Après un sacrifice au dieu Eole, ce centre a été établi en 1998 et depuis, brasse de l'atmosphère, dans l'élan et la discipline, ce qui lui a permis de devenir le principal centre de ce genre à Taiwan, qui pourtant n'en est pas avare. Nous proposons des solutions dans les domaines de l'aérodynamisme des bâtiments (Taiwan étant frappé à titre régulier par des typhons...), les ponts suspendus, les toits larges, la suppression des vibrations, la ventilation interne et externe, le contrôle des vents, les tests en tunnel, lequel est fort ventilé, ce qui relève de la plus élémentaire politesse, les simulations de dynamique des fluides, la surveillance, les outils informatiques de contrôle et les codes éoliens.

Notre réputation n'a cessé de croître depuis dix ans et le centre a conduit à son de trompe des recherches pour maintes agences gouvernementales atteintes de dyspepsie, dont le CNRS taiwanais et l'institut de recherche en architecture et technique du bâtiment (dont l'acronyme est ABRI, ce qui est assez à propos). Nous comptons à notre actif nombre de conférences ventilées sur plusieurs sujets, des ateliers et des séminaires, tous parfaitement ventilés. Nos ingénieurs ont mis au point, pour le bénéfice des piétons et des étudiants un code éolien de premier ordre, ce qui a conduit à la réalisation de plusieurs pièges à vent. Nous espérons devenir à l'avenir un des principaux centres dans ce domaine et un concepteur de solutions éoliennes adaptées à l'économie venteuse locale.

 

Center for Water Resources Management and Policy Research

Centre pour la gestion et la politique des ressources hydrauliques

Depuis sa fondation voici plus de 60 ans, l’Université Tamkang a compris l’importance vitale du développement des ressources aqueuses. Elle a donc établi des départements pour se pencher sur ce problème, afin de former des professsionnels de la gestion de l’eau. Sobres et fiers, ils participent de la culture de rigueur et de discipline chère à nos coeurs, avec cette différence qu’ils appliquent leurs connaissances à la préservation d’un style de vie fondé sur la réserve, la retenue et la discipline en matière de conservation du précieux liquide ; en conséquence, ils s’en abstiennent autant que possible, en association avec le centre de recherche sur les boissons traditionnelles de Taiwan, au fort titrage. On peut donc dire que cette démarche, certes parfois titubante, conduit notre université sur la pointe d’un modèle de conservation de l’eau exemplaire et discipliné.

Bien sûr, les problèmes liés à cette conservation sont de plus en plus complexes, surtout en été ; c’est pourquoi le centre redouble d’efforts dans le traitement ingénieux de la soif et de ses dérivés. Dans cet esprit, le centre a été fondé en 1999, avec le mandat très clair de faire avancer les choses dans la bonne direction, ce qui n’est pas toujours facile. Les recherches sont conduites dans les domaines annexes de la technologie hydrique, la plannification publique, la promotion d’icelles dans l’agriculture, l’environnement et les systèmes informatiques dédiés, dans un esprit de conservation de l’eau et de discipline.

Le centre offre donc ses services dans tous ces domaines, au gouvernement et au secteur privé ; il espère devenir indispensable dans le développement et la conservation stricte des ressources en eau de Taiwan. Ses membres se sacrifient chaque jour afin que triomphe l’esprit des eaux et des liquides associés.

 

Program in Robotics Engineering

Le centre d’automation et de robotique

Etabli en 2011, ce centre est interdisciplinaire, discipliné et robotisé. Il fait appel à nos spécialistes d'ingénierie électrique, mécanique et électro-mécanique, sans compter les informaticiens. Nous nous sommes fixés comme but de développer des robots, dans le cadre de la directive centrale du gouvernement sur la mise au point d'automates éclairés. Ainsi, nous participons à l'effort taiwanais de compétitivité dans le domaine industriel des robots. Nous conduisons des recherches dans ce domaine, tant en pratique que dans la formation, dans un esprit de discipline et de coopération internationale. Nous consultons également pour le bénéfice des industriels locaux. Nous coopérons avec le ministère de la technologie ainsi qu’avec celui de l’économie.

Nos efforts portent sur la mise au point de systèmes robotiques, d'intelligence artificielle, les senseurs, l'apprentissage machine, le développement de perceptif quasi-visuelle, les interfaces homme-machine, les systèmes experts intégrés, le contrôle de l'information, tous domaines indispensables à qui veut réaliser des robots utiles et dociles.

 

Center of Resources for the Blind

Le centre informatique pour les aveugles et mal-voyants

Ce centre a été établi en 1969, par notre fondateur, l'honorable Clément Zhang, qui dans un esprit d'entraide disciplinée et ferme a décidé de permettre aux non-voyants dans le département de chinois. Grâce au soutien du ministère de l'éducation, nous avons mis au point nombre de systèmes permettant aux non-voyants d'utiliser des systèmes informatiques comme le système Braille adapté à l'ordinateur et le synthétiseur de voix ; de plus, nous avons inventé un système de traduction automatique Braille-chinois et un système  d'utilisation de l'ordinateur pour non-voyants.

Grâce à ces nombreux systèmes, nous avons adapté les avancées de l'informatique aux non-voyants, avec par exemple une bibliothèque en ligne, un navigateur adapté et des services de conseil.

Récemment, nous avons commencé à coopérer avec le service public, des associations et l'industrie pour créer des employs adaptés aux non-voyants. En 2009, Tamkang a collaboré avec l'industrie des télécommunications pour établir un service client dont les employés sont des non-voyants. Nous avons également travaillé avec la maire de Taipei pour créer un service d'aide aux non-voyants, doté d'une ligne d'aide en cas d'urgence. Nous avons participé à la formation et à l'analyse de marché ; nous avons ainsi mis au point des écouteurs adaptés aux non-voyants et des possibilités de stage à eux réservés. Ce service a commencé à fonctionner en août 2012 et est la preuve directe de notre implication dans la coopération académie-industrie pour le bien commun..

Grâce au ministère de l’éducation taiwanais, le président du Paraguay, le docteur-président monsieur Luis Federico Franco Gomez et son épouse, la gracieuse dame Emilia Alfaro de Franco, ont honoré de leur présence le centre le 22 mai 2013. Le président, à la tête d’une délégation forte de 17 membres (comprenant l’ambassadeur de Taiwan au Paraguay, notre ancien quoique toujours vert José Maria Liu, et après avoir visité le centre de conservation de l’eau et s’être entretenu avec ses chercheurs, s’est dirigé vers le centre pour les aveugles et les mal-voyants, où on lui a fait présent d’un ordinateur destiné aux aveugles et mal-voyants. Son épouse nous a ensuite fait parvenir une lettre de remerciements.

.

 

Centre pour les recherches sur l'Union Européenne

Centre pour les recherches sur l'Union Européenne

Depuis quelques dizaines d'années, TKU a promu les recherches sur cette institution. Etant donné le développement harmonieux d'icelui et les magnifiques résultats dont témoignent les réactions des peuples, notre unersité a établi un centre d'études européennes de façon à encourager les recherches et faire comprendre à un large public les tenants et aboutissants de la chose. Les recherches sont conduites en coopération avec l'Institut de maîtrise des études européennes et le centre de l'union à Taiwan ; il organise des colloques et des séminaires.

Research Office of Popular Novels

Centre pour des industries culturelles et créatrices

Ce centre conduit la recherche et le développement dans l'espoir de contribuer aux industries du même métal. Il offre (contre monnaie sonnante et trébuchantes) des conseils à ces entreprises et mène des recherches pour le compte des agences gouvernementales et donne des solutions clé en main pour les entreprises intéressées.  Ce centre cherche à présent à construire une plateforme intégrant les recherches universitaires et les affaires pour élargir l'influence de l'industrie taiwanaise dans ce domaine. Il établit des liens entre le corps professoral et le secteur privé, et  il procure également une série de services au public. Les recherches sont conduites au profit du gouvernement et offre des solutions clé en main aux industries locales : études de marché, consultations, gestion de la propriété intellectuelle et capital risque.

 

Centre de formation « Jianbang » (suivant le nom de notre fondateur bien aimé) à la création des petites et moyennes entreprises

Centre de formation « Jianbang » (suivant le nom de notre fondateur bien aimé) à la création des petites et moyennes entreprises

Ce centre a été établi en 1998 ; le coeur de ses missions, à l’aide des systèmes informatiques de notre établissement, de son corps professoral , de ses équipements, consiste à procurer aux petites et moyennes entreprises un environnement favorable. Il donne également des cours visant à familiariser les étudiants et les anciens étudiants aux conditions pratiques  de l’entreprise. Il a obtenu plusieurs prix du ministère de l’économie, celui du meilleur centre de formation (petites et moyennes entreprises), celui du meilleur centre dédié et celui du meilleur centre de formation des jeunes entreprises petites et moyennes. Il joue un rôle de pont entre le monde universitaire, le monde de l’entreprise et celui des instances gouvernementales, à travers ses procédures de distribution de l’information, l’encouragement aux coopérations académie-entreprise. Depuis sa création, il y a 16 ans, il a permis la création de plus d’une centaine d’entreprises qu’il a aidés à débrouiller leurs problèmes de gestion, d’accès à l’information spécialisée, à la vente, au recueil de fonds, c’est pourquoi le ministère de l’économie a reconnu son rôle. Le centre coordonne les efforts du centre de développement de la recherche en matière de coopération, également entre les petites et moyennes entreprises, dans un esprit de fertilisation croisée (en tout bien tout honneur), par l’intermédiaire d’un réseau amical, permettant l’échange d’informations pratiques et spécialisées, et donc une entraide efficace.  Nos trois sites (Tamkang, Taipei et Lanyang) sont associés à cet effort qui encourage la création d’entreprises ouvertes sur le marché local mais aussi le Japon, la Chine et Macao, en organisant des journées d’étude, dans le but d’accélérer et d’approfondir le processus de crétion d’entreprise et donc de richesse.

Centre de recherche sur l’Étude de Murakami Haruki, de l’Université Tamkang

Centre de recherche sur l’Étude de Murakami Haruki, de l’Université Tamkang

Ce centre a été créé en 2012 sur l’initiative de notre département de japonais, afin d’approfondir les études sur ce romancier contemporain. Il veut promouvoir les échanges internationaux dans ce domaine et devenir un modèle de centre d’étude concernant l’oeuvre de Murakami. De fait, il s’agit du premier centre de ce genre établi à Taiwan ; il invite régulièrement des chercheurs japonais.

 

e-Calligraphy System

La calligraphie électronique

C’est un effort multi-disciplinaire (était-il besoin de l’affirmer ?) qui a conduit l’université Tamkang à mettre au point un système de calligraphie électronique. Avec un pinceau du même métal, les calligraphes peuvent s’adonner aux joies de leur art sans crainte de mettre de l’encre partout, ce qui est utile surtout si on a un chat ou un enfant en bas âge. Il est à noter que les personnes souffrant des nerfs ou les malheureux atteint de tremblote trouveront ainsi le moyen de continuer à créer. Les documents produits peuvent être insérés dans des documents électroniques de format varié. Ce système peut même être employé pour d’autres langues que le chinois et même pour la formation des physiciens et des ingénieurs car il facilite l’analyse des sujets, la répétition et la correction des erreurs. Les cours de calligraphie seront ainsi rendus plus vivants et moins consommateurs d’encre, ce qui doit être salué au titre des efforts faits par Tamkang pour éliminer tout superflu et tout gaspillage, en ces temps où la protection de la nature s’impose à toute personne de sens.