Visite de trois grandes Universités japonaises à Tamkang dans le cadre d’une journée d’échange académique

Post Date: 2019/11/6
L’institut des études politiques et économiques sur le Japon de notre Université a organisé, le 18 septembre une journée d’échange académique sur le thème “Les droits de l’homme en Asie au 21ème siècle, du point de vue du droit sur les données”, tenu au centre de conférence international de Tamkang. Y ont participé le département de droit de l’Université de Hokkaido, le département d’économie de l’Université nationale de Saga, ainsi que le département de langue française de L’Université des Ryukyus. Tant professeurs qu’étudiants, le nombre des participants se montait à trente-deux.Les présentations et débats ont eu lieu en japonais, les étudiants des quatre Universités ayant préparé leurs présentations en cette langue. Les séances de questions-réponses ont donné l’occasion aux participants d’échanger leurs points de vue sur leurs recherches respectives. Un étudiant de notre Institut des études politiques et économiques sur le Japon a ainsi fait une communication sur le thème d’une comparaison entre la nature des données personnelles en Europe et au Japon, donnant aux étudiants japonais une première expérience sur ce type de sujet de recherche. L’un d’entre-eux a déclaré qu’alors que les comparaisons avaient lieu ordinairement entre pays, c’était la première fois qu’il prenait connaissance d’une comparaison entre son pays et l’Union Européenne; il a ajouté qu’il espérait que ce type d’échange académique apporterait le contact avec ce genre de recherche qui constituait d’or et déjà pour lui et ses futures recherches un point de référence. Lors de ce colloque dont les échanges, rappelons-le, ont eu lieu en japonais, les représentants des quatre Universités ont pu mesurer les différences légales et de pensée entre Taiwan et le Japon. Selon un professeur de notre Institut des études politiques et économiques sur le Japon, Xu Hongxin, cette journée d’échange a été organisée avec l’espoir qu’il puisse renforcer les capacités de recherche et de présentation des étudiants de l’Institut, et qu’en même temps il serve d’observatoire évaluant les résultats de l’enseignement. En effet a-t-elle ajouté, la pratique de la présentation en japonais, en plus d’entraîner les étudiants à la prise de parole en public, permet également d’observer et d’apprendre des présentations faites par les homologues japonais. L’émulation conduira ainsi nos étudiants à travailler encore plus dur, dans un esprit de saine discipline.
icon_IE Web Link
back