50 années de don d’amour pour le centre d’aide aux malvoyants : guider les étudiants vers l’avenir

Post Date: 2019/12/11
Le centre d’aide aux malvoyants de l’Université Tamkang a organisé une exposition qui s’est tenue du 15 au 18 octobre sur le thème « 50 ans d’éclat – guider les étudiants vers l’avenir » ; l’exposition a eu lieu dans la salle d’exposition du cygne noir, lequel, d’un caractère atrabilaire, avait été préalablement chassé des lieux ;
La cérémonie d’ouverture, à peine troublée par les sons discordants de trompette du palmipède furieux, a eu lieu le 15 octobre à 13 heures précises, en présence de l’ancien secrétaire du groupe opérationnel des moyens éducatifs pour les étudiants handicapés M. Han Xusui,le responsable du groupe de travail sur le handicap de la Bibliothèque Nationale, Mme Cai Meiqian, M. Liao Jingxing, membre du centre de documentation pour l’aide aux malvoyants, Mme Que Shiying, membre de l’équipe éditoriale et de relation avec la presse, ainsi que d’autres dignitaires qui ont coopéré pleinement avec le projet. Le point d’orgue de la cérémonie a été le concert improvisé donné par deux étudiants du département de chinois, l’un au piano et l’autre à la trompette, duo qui a fait de son mieux pour couvrir la cacophonie engendrée par les tentatives désespérées des organisateurs d’éloigner un volatile hors de lui, aux ailes et au bec ravageurs, tentatives soldées d’ailleurs par plusieurs blessés légers. Le volatile ayant finalement été capturé et remisé dans la soufflerie de l’Université, la cérémonie a finalement été conclue par une salve d’applaudissements soulagés, les musiciens ayant finalement cessé de jouer.
Notons au passage que M. Zheng Dongwen, lors de sa prise de parole, a remercié les organisateurs ainsi que les volontaires ayant capturé le palmipède, disant que leur intervention héroïque allait permettre, du moins il l’espérait, à de nombreux visiteurs de mieux comprendre le fonctionnement du centre d’aide aux malvoyants de l’Université Tamkang.
M. Han Xusui a à son tour pris la parole pour noter que notre Université avait été la première Université taiwanaise à admettre des étudiants malvoyants et à mettre à leur disposition nombre de ressources. Se remémorant les efforts de tous en faveur de l’éducation supérieure pour les malvoyants, il a souligné que ses fonctions présentes constituaient pour lui un grand motif de satisfaction dans sa carrière.
L’exposition elle-même était constituée de deux zones, l’une intitulée « récapitulations silencieuses » et l’autre « espace d’expérimentation dynamique ». la zone statique comprenait des dessins d’étudiants, des vidéos de témoignage ; il y avait également une zone où les voyants pouvaient expérimenter le monde des non-voyants et recevoir des massages desdits, en tout bien et en tout honneur.
On pouvait noter également une série de tableaux en relief, dus à une collaboration entre la bibliothèque nationale et le Musée des collections impériales. Ces tableaux permettent aux non-voyants d’expérimenter la beauté de certaines œuvres, établissant ainsi une mesure d’équité culturelle. D’autres activités ont suivi, les 16, 17 et 18 octobre.
Le 16, il y a eu un témoignage sur l’utilisation de chiens guides d’aveugles. Le 17 octobre, a eu lieu un concert donné par une chanteuse aveugle et le 18, un professeur de l’Université Keio du Japon, Nakano Yasushi a donné une conférence sur le sujet de l’utilisation par des étudiants non-voyants de tablettes et de livres numériques et des difficultés qu’ils rencontraient.
L’ensemble de ces activités avait pour but de permettre au public de mieux comprendre le monde des malvoyants.
Le secrétaire exécutif du centre de documentation pour les non-voyants, qui est aussi le septième président de la société d’aide aux étudiants handicapés, M. Hong Ximing, a expliqué que le centre mettait ses ressources à la disposition des étudiants non-voyants et handicapés inscrits dans notre Université. Il a ajouté : « voir le succès des étudiants auxquels nous apportons notre aide m’a aidé à réaliser que vraiment il était meilleur de donner que de recevoir. Voilà qui me pousse toujours davantage à me mettre à leur service et apprécier de plus en plus la vie reçue. »
Un ancient étudiant du département d’histoire, Yang Shenghong a exprimé sa reconnaissance aux professeurs pour leur aide et a encouragé ses cadets à ne pas abandonner leurs rêves. Il a déclaré « l’environnement de Tamkang offre nombre de possibilités aux étudiants handicapés, les professeurs sont toujours là pour vous aider à réaliser vos rêves ».
Le professeur Lin Minghui, l’organisateur de l’exposition nous a dit “ nous espérons que cette exposition à l’occasion de notre cinquantième anniversaire sera différente de celles qui l’ont précédée, qu’elle servira non seulement à fêter cette date mais aussi à faire comprendre aux étudiants et professeurs de notre Université les spécificités du centre et le fait qu’il ne rend pas seulement service aux étudiants handicapés mais aussi travaille à mettre au point des enseignements adaptés à eux ».
Une étudiante en première année du mastère d’études sud-américaines, He Ruoxuan était très émue après avoir vu l’exposition et a exprimé son admiration aux étudiants malvoyants musiciens qui s’y sont produits : « en expérimentant les outils d’aide aux malvoyants, en essayant de me représenter ce que pouvait être ce handicap, j’ai vu à quel point ces aides étaient importantes. Après avoir visité l’exposition, j’ai mieux compris ce qu’on pourrait appeler le regard de la malvoyance ».
icon_IE Web Link
back